Zoospore

Les zoospores sont des spores flagellées, mobiles dans l'eau et produites par certaines espèces de bactéries, algues, champignons (Fungi) et les pseudochampignons[n 1] (Pseudomycota) apparentés aux algues[1] comme tous les Oomycètes.

La propulsion autonome grâce aux flagelles est souvent associée au chimiotaxisme, permettant à la zoospore de se diriger en fonction de la diffusion de certaines espèces chimiques.

  • Chez les champignons et pseudochampignons,
Zoospores types.svgZoospores - Reproductive Structure of the Phytophthora.png
Fig. 1 Les quatre types de zoospores
d'après Webster & Weber[2]
Fig. 2 Zoospore de Phytophthora

Il existe quatre types de zoospores[2] :

  1. zoospores avec flagelle(s) postérieur(s), caractéristiques des Chytridiomycota. Chez la plupart de ces derniers, il n'existe qu'un flagelle postérieur (fig. 1a) mais chez les Neocallimastigales, il y en a jusqu'à 16 (fig.1b)
  2. zoospores biflagellées, avec deux flagelles de type fouet de longueur inégale (fig. 1c) ; on les trouve chez quelques Myxomycota et les Plasmodiophoromycota (ces deux champignons-animaux sont maintenant classés parmi les Protozoa)
  3. zoospores avec un flagelle antérieur (fig. 1 d) ; ce flagelle antérieur couvert de courts "poils" est caractéristique des Hyphochytriomycota. Il tire vers l'avant la spore par des mouvements rythmiques sinusoïdaux.
  4. zoospores biflagellées (fig. 1e, f) ; un flagelle lisse et un flagelle couvert de poils (de type guirlande), attachés soit à l'apex soit latéralement. Ils sont caractéristiques des Oomycota.

Les zoospores peuvent être hétérokontées (deux flagelles inégaux), pleurokontées (flagelles latéraux), isokontées (deux flagelles égaux), accrokontées (flagelles à un pôle).

  • Chez les algues
Fig. 3 Zoospores d’algues