Patuline

Patuline
Image illustrative de l’article Patuline
Identification
Nom UICPA4,6-dihydro-4-hydroxy-2H-furo[3,2-c]pyranne-2-one
No CAS149-29-1
No ECHA 100.005.215
No EC205-735-2
PubChem4696
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule bruteC7H6O4  [Isomères]
Masse molaire[1]154,1201 ± 0,0072 g/mol
C 54,55 %, H 3,92 %, O 41,52 %,
Précautions
Directive 67/548/EEC
Toxique
T


Classification du CIRC
Groupe 3 : Inclassable quant à sa cancérogénicité pour l'Homme[2]
Écotoxicologie
5017 mg·kg-1 souris oral
5 mg·kg-1 souris i.v.
10 mg·kg-1 souris s.c.
5 mg·kg-1 souris i.p.

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La patuline est une mycotoxine synthétisée dans certaines conditions métaboliques par diverses espèces de champignons microscopiques, principalement par des moisissures, d’Aspergillus sp., et de Penicillium sp. se développant notamment sur des céréales, des légumineuses ou des fruits.

La présence de patuline n'est pas décelable au goût, ni à l'odeur. Seule l'analyse peut la mettre en évidence. Les jus de fruits contaminés n'ont ni goût particulier, ni modification d'aspect.

C'est une molécule de faible poids moléculaire (< 1000 Da), thermo-stable en milieu non aqueux et difficilement dégradable. On ne sait pas la détruire sans altérer la qualité organoleptique des aliments.

C'est un toxique à faible dose sur les animaux à sang chaud et l'homme. Les alcools forts n'en contiennent plus. La transformation d'alcools à faible degré d'alcool en vinaigres détruit également la patuline, mais celle-ci n'est pas détruite par la pasteurisation.