Mycena purpureofusca

Wikipédia:Bons articles Vous lisez un « bon article ».

Mycène pourpre foncé

Mycena purpureofusca
Description de cette image, également commentée ci-après
Mycènes pourpre foncé poussant sur un cône de pin en Californie.
Classification selon MycoBank
RègneFungi
EmbranchementBasidiomycota
Sous-embr.Agaricomycotina
ClasseAgaricomycetes
Sous-classeAgaricomycetidae
OrdreAgaricales
FamilleMycenaceae
GenreMycena

Nom binominal

Mycena purpureofusca
(Peck) Sacc. 1887[1]

Synonymes

Mycena atromarginata var. fuscopurpurea (P.Karst. 1879)
Agaricus purpureofuscus (Peck 1885)
Prunulus purpureofuscus (Murril 1916)
Mycena sulcata (Velen. 1920)

Mycena purpureofusca
Caractéristiques mycologiques
Gills icon.png 
L'hyménium est lamellaire
Adnate gills icon2.svg 
Conical cap icon.svg 
Bare stipe icon.png 
White spore print icon.png 

La couleur de la sporée est le blanc

Saprotrophic ecology icon.png 

Le type écologique est saprophyte

Mycomorphbox Question.png 

Comestibilité : inconnue

Mycena purpureofusca, en français la Mycène pourpre foncée[2], est une espèce de champignons (Fungi) de l'ordre des Agaricales et de la famille des Mycenaceae. Décrite par Charles Horton Peck en 1885, cette espèce se trouve en Europe et en Amérique du Nord, où elle pousse sur le bois en décomposition et les débris de conifères, y compris les cônes. Ses sporophores ont un chapeau conique, bordé de violet et en forme de cloche pouvant mesurer jusqu'à 2,5 centimètres de diamètre, qui se développe sur un stipe mesurant jusqu'à 10 centimètres de long. Ce champignon doit son nom à la couleur gris-violet foncé caractéristique de sa marge crénelée, qui permet généralement de le distinguer des espèces similaires. D'autres caractères distinctifs sont la couleur plus sombre du centre du chapeau, et la consistance cartilagineuse du sporophore.

Ce champignon contient une enzyme laccase qui est étudiée pour sa capacité à détoxifier les colorants industriels dangereux utilisés dans les procédés de teinture et d'impression textile.