Coffee shop (cannabis)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coffee shop.
Un coffee shop à Amsterdam.
Coffee shop « Bulldog's ».

Un coffee shop est, aux Pays-Bas, un endroit où l'on peut acheter et consommer du cannabis — sous certaines conditions strictes. Les coffee shops sont officiellement tolérés dans le royaume depuis 1976, à la suite du rapport Baan publié en 1972. Depuis la loi « Damoclès » datant d', les bourgmestres peuvent faire fermer les coffee shops au motif de nuisances ou d'infraction à la loi sur l'opium[1].

Les coffee shops sont à distinguer des smartshops, établissements vendant des graines de cannabis, d'autres psychotropes (champignons hallucinogènes et plantes psychotropes) mais aussi tout un ensemble d'ustensiles servant à leur consommation et des produits dérivés divers. Ces boutiques ne sont pas seulement présentes aux Pays-Bas.

Le pays reste l'un des seuls pays d'Europe où la vente et la consommation de cannabis sont tolérées, ce qui le rend très attirant aux yeux des consommateurs des pays limitrophes, à savoir la Belgique et l'Allemagne, qui y pratiquent ce que l'on appelle le tourisme cannabique. Dans la capitale Amsterdam, il existe une chaîne de coffee shops, les « Bulldog's » : ces établissements sont des lieux hautement touristiques.

En 2010, 105 des 443 municipalités néerlandaises avaient au moins un coffee shop en leur sein[2]. Cependant, depuis 2008, aucun coffee shop n'est toléré dans un périmètre de 250 mètres autour d'une école[2]. Un coffee shop peut proposer une offre diversifiée allant jusqu'à 200 produits différents (cannabis séché et résine confondus). Trois quarts de ces produits sont d'origine néerlandaise[3].