Champagne (AOC)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Champagne.

Champagne
image illustrative de l’article Champagne (AOC)
Carte du vignoble de Champagne.

Désignation(s)Champagne
Appellation(s) principale(s)champagne[1]
Type d'appellation(s)AOC-AOP
Reconnue depuis1936
PaysDrapeau de la France France
Région parentevignoble de Champagne
Sous-région(s)côte des blancs,
côte des Bars,
montagne de Reims et
vallée de la Marne
LocalisationMarne, Aube, Aisne, Seine-et-Marne et Haute-Marne
Climattempéré océanique dégradé à tendance continentale
Solcalcaire et marnes
Superficie plantée33 105 hectares[2]
Cépages dominantschardonnay B, pinot noir N et Meunier N[3]
Vins produitsmousseux
Production2 640 000 hectolitres[2]
Pieds à l'hectaremoyenne de 8 000 pieds par hectare[4]
Rendement moyen à l'hectaremaximum 10 400 à 15 500 kilogrammes de raisins à l'hectare, soit 65 à 97 hectolitres par hectare[5]

Le champagne[1], également appelé vin de Champagne, est un vin effervescent français protégé par une appellation d'origine contrôlée dont la réglementation a nécessité plusieurs siècles de gestation. Son nom vient de la Champagne, une région du nord-est de la France. La délimitation géographique, les cépages, les rendements et l'ensemble de l'élaboration du champagne sont les principales spécificités de l'appellation.

Historiquement, dès le Moyen Âge, cette province a commencé par produire des vins tranquilles, non effervescents. Des vins clairs appelés aussi « nature », dont la renommée commence à dépasser leur région d'origine au XVIe siècle, par l'entremise d'un ambassadeur de renom, le roi Henri IV, puis au XVIIe siècle, grâce aux talents de dom Pérignon (1638-1715), un moine cellérier de l'abbaye bénédictine d’Hautvillers, notamment avec l'assemblage de différents crus et le contrôle de la prise de mousse lors de la deuxième fermentation. Le succès de l'appellation est ensuite allé croissant, passant de 8 millions de bouteilles expédiées en 1850, à 28 millions en 1900, 100 millions en 1970, 200 millions en 1986, 300 millions en 2010[6] et 312 millions en 2015, le marché ayant atteint 4,74 milliards d'euros, avec près de la moitié du chiffre d'affaires réalisée à l'export marqué par une forte progression en valeur et en volume[7],[8].

Le champagne est élaboré essentiellement à partir de trois cépages : le pinot noir N, le meunier N et le chardonnay B. Le vignoble de Champagne produit surtout des vins blancs mousseux, avec un large éventail de cuvées (spéciales ou non), de millésimes et de flaconnages variés.

Le champagne est une boisson devenue synonyme de fête ou de célébration. Il bénéficie d'un prestige reconnu dans le monde entier, grâce à la protection et à la défense très actives de l'appellation, notamment assurées par le CIVC (Comité interprofessionnel du vin de Champagne).

La fine collerette, cordon de mousse autour du verre, est due aux propriétés tensioactives des macromolécules glyco-protéiques.
Une flûte de champagne montrant les « trains de bulles », un verre contenant en moyenne 1 million de bulles[9].

Sommaire