Belgique

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Belgique (homonymie).

Royaume de Belgique

Koninkrijk België (nl)

Königreich Belgien (de)

Drapeau
Drapeau de la Belgique.
Blason
Armoiries de la Belgique.
Description de cette image, également commentée ci-après
Situation de la Belgique dans :
- l’Union européenne (vert clair) ;
- l’Europe (gris foncé).
Devise nationaleL’union fait la force (français)
Eendracht maakt macht (néerlandais)
Einigkeit macht stark (allemand)
Hymne nationalLa Brabançonne
Administration
Forme de l'ÉtatMonarchie constitutionnelle parlementaire fédérale
RoiPhilippe
Premier ministreCharles Michel
Langues officiellesFrançais
Néerlandais
Allemand
Capitale50° 51′ N, 4° 21′ E

Géographie
Plus grande villeBruxelles
Superficie totale30 688 km2
(classé 139e)
Superficie en eau0,82 %
Fuseau horaireUTC + 1 (heure d'été + 2)
Histoire
IndépendanceDu royaume uni des Pays-Bas
Déclarée
Reconnue

Démographie
GentiléBelge
Population totale (1er janvier 2019[1])11 413 203 hab.
(classé 79e)
Densité372 hab./km2
Économie
PIB nominal (2017)en augmentation 491,67 milliards de $ (21e)
PIB (PPA) (2016)en augmentation 508,598 milliards de $ (38e)
PIB nominal par hab. (2016)en augmentation 41 491 $ (17e)
PIB (PPA) par hab. (2016)en diminution 44 881 $ (20e)
Taux de chômage (décembre 2017)Decrease Positive.svg 6,2 % de la pop. active
- 1,1 %
Dette publique brute (2017)Nominale :
Increase Negative.svg 397,793 milliards d’
+ 1,03 %
Relative :
Increase Negative.svg 99,900 % du PIB
+ 0,3 %
IDH (2017)en augmentation 0,916[2] (très élevé  ; 17e)
MonnaieEuro (EUR​)
Divers
Code ISO 3166-1BEL, BE​
Domaine Internet.be
Indicatif téléphonique+32

La Belgique [bɛlʒik][a] Écouter (en néerlandais : België [ˈbǝlɣjǝ][b] Écouter ; en allemand : Belgien [ˈbɛlgjən][c] Écouter) ou le royaume de Belgique[d], est un pays d’Europe de l'Ouest, bordé par la France, les Pays-Bas, l’Allemagne, le Luxembourg et la mer du Nord. Politiquement, il s'agit d’une monarchie constitutionnelle fédérale à régime parlementaire. Elle est l’un des six pays fondateurs de l’Union européenne et accueille, dans sa capitale Bruxelles, le Conseil de l’Union européenne et la Commission européenne, ainsi que d’autres organisations internationales comme l’OTAN. La Belgique couvre une superficie de 30 688 km2[3] avec une population de 11 413 203 habitants au [1], soit une densité de 372 habitants/km2.

Située à mi-chemin entre l’Europe germanique et l’Europe romane, la Belgique abrite principalement deux groupes linguistiques : les néerlandophones, membres de la Communauté flamande (qui constitue 57 % de la population), et les francophones, membres de la Communauté française (qui représente 43 % des Belges). De plus, il y a également un petit groupe de germanophones, officiellement reconnu, qui forme la Communauté germanophone. Les deux plus grandes régions belges sont la région néerlandophone de Flandre au nord et la région francophone de Wallonie au sud. La Région de Bruxelles-Capitale, officiellement bilingue, est une enclave majoritairement francophone dans la Région flamande[4],[5],[6],[7],[8].La Communauté germanophone se situe dans l’est de la Wallonie[9],[10].La diversité linguistique de la Belgique et ses conflits politiques connexes sont reflétés dans son histoire politique et son système de gouvernement complexe[11],[12].

Historiquement, la Belgique, le royaume des Pays-Bas et le grand-duché de Luxembourg étaient connus, aux XVe-XVIIe siècles, sous le nom de Pays-Bas, région qui correspondait à un territoire un peu plus vaste que l’actuel Benelux, puisque les régions de Lille, Arras, Douai, Valenciennes, Montmédy, Thionville… en faisaient encore partie. La région était généralement qualifiée de Belgica dans les documents rédigés en latin, d’après les deux provinces romaines de Gallia Belgica, centrées sur les villes de Trèves et de Reims, et qui couvraient une partie de la Belgique ainsi que le nord de la France. De la fin du Moyen Âge jusqu’au XVIIe siècle, le territoire correspondant à la Belgique était un centre commercial et culturel prospère et relativement cosmopolite dans les principales villes. Du XVIe siècle jusqu’à la Révolution belge en 1830, quand la Belgique fit sécession des Pays-Bas, le territoire belge fut le théâtre de nombreuses batailles — essentiellement diplomatiques — entre différentes puissances européennes, ce qui l’amena à être qualifié de « Champ de Bataille de l’Europe »[13],une réputation qui fut renforcée par les Guerres mondiales. Depuis son indépendance, la Belgique participa à la révolution industrielle[14],[15] et, durant le cours du XXe siècle, elle posséda plusieurs colonies en Afrique[16]. La deuxième moitié du XXe siècle a été marquée par des tensions entre les Flamands et les Wallons en raison des différences de langues et du développement économique inégal des deux régions. Ce conflit a mené à plusieurs réformes de grande envergure, dont une transition d’un État unitaire à un État fédéral.

Sommaire