Amanite

Amanita

Amanita
Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie de trois spécimens d’Amanita muscaria à différents stades de développement
Classification
RègneFungi
DivisionBasidiomycota
ClasseAgaricomycetes
Sous-classeAgaricomycetidae
OrdreAgaricale
CladePluteoïde
FamilleAmanitaceae

Genre

Amanita
Pers., 1797

Sous-genres de rang inférieur

Amanita strictu senso - Lepidella

Sections de rang inférieur

Amidella - Vagineae
- Caesareae - Phaloideae
- Valideae
Schéma d'une agaricale
Amanita caesarea, présente une marge pectinée et une absence de reste de volve[précision nécessaire].

Amanita (les amanites) est un genre de champignons (règne des Fungi) qui comprend un peu plus de 550 espèces, des plus toxiques aux comestibles les plus savoureuses. En France et en Belgique, il existe environ une soixantaine d'espèces et sous-espèces d'amanites dont trois mortelles, responsables de 95 % des accidents mortels par l'ingestion de champignons. De nombreuses toxines sont présentes dans une amanite, les plus puissantes sont l'α-amanitine qui résiste à la cuisson[note 1] et la phalloïdine qui perd sa dangerosité uniquement à partir de 70 °C à la cuisson[1].

Le genre Amanita rassemble des champignons appartenant à la division des Basidiomycètes, autrefois classée dans l'ordre des Amanitales, la famille des Amanitacées étant maintenant confirmée par la phylogénétique dans le clade Pluteoïde, une des six nouvelles divisions des Agaricales.