Accent tonique

Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.

En linguistique et précisément en phonologie, l’accent tonique met systématiquement en relief une syllabe dans un mot en augmentant la hauteur, la force ou la durée du son, souvent une combinaison de ces trois facteurs. La syllabe (ou la more) frappée de l'accent est dite tonique, et les autres atones. On distingue fréquemment les langues à accent tonique des langues à tons et à accent de hauteur, bien que certaines langues, comme le mandarin et le thaï, utilisent les deux systèmes : dans une langue à tons, l'accent tonique peut n'être que secondaire. Enfin, au sein des accents toniques, on distingue deux catégories : l'accent d'intensité et l'accent de hauteur.

L'accent tonique est une notion étudiée principalement en phonétique et en phonologie. La première discipline s'intéresse aux moyens physiques de sa réalisation, la seconde à son rôle dans la langue. L'accent tonique est un facteur discret au même titre que le phonème mais n'est pas segmentable : c'est donc une unité suprasegmentale. Comme l'accent est systématique, il n'est pas expressif, au contraire de l'intonation, mais sert à aider à la compréhension en découpant le flux sonore et en mettant en relief des mots ou groupes clés.

Note : Les transcriptions phonologiques entre barres obliques sont en API. L'accent tonique est signalé par le symbole /ˈ/ placé devant la syllabe concernée. L'accent secondaire est symbolisé par /ˌ/ ; ainsi, dans la chaîne de phonèmes /ˌfutriˈkɛ/ « foutriquet », /kɛ/ porte l'accent tonique (primaire), /fu/ l'accent secondaire et /tri/ est atone.